19 – Symphonia 2 (Début de KH II)

Un an plus tard, Les mondes ne peuvent plus être visité, mais l’avantage de Symphonia, c’est qu’il est déjà dans la confidence ! S’étant fait de vrais amis à cet endroit, le groupe prenait le temps de se retrouver de temps en temps là bas. Aimline, Maya, Adélaide et Aldéas étaient là, tout comme Amber, Akina, Kiera, Ayaka, Narther, Cécile, Arrenth et Rehtran, Yan était également là, avec Sylphia, Berish, Darnon et Anya

Le concerto à peine commencé ceci dit… Des similis se mettent à attaquer la ville. Mais en plus de ces similis, voilà que des Digimon se joignent également à l’assaut ! Surpris, ne s’attendant pas à une pareille chose, le groupe commence à essayer de sauver les habitants de Symphonia en les repoussants.

Mais les similis, les septs qu’ils avaient rencontrés il y a un an sont de retours. Leurs yeux semblent vides, et des circuits imprimés recouvrent leurs visages. Xayam arrive à récupérer Cécile, Maya, Darnon, Amber, Ayaka et Aldéas… Et leur vole leur coeur. Seul Xhibers semble y échapper, et de son propre aveu, car il est trop fier pour ca. Les originaux s’effondrent alors sur le sol, et avant que le groupe ait pu réagir, tous les similis ont le temps de s’enfuir.

Xhibers reste pour tenir le groupe en échec, et offre un combat titanesque avant d’enfin s’enfuir en volant, quand les autres similis ont eu le temps de s’enfuir.

Darnon se réveille néanmoins par miracle… Mais se rends compte que… Il n’a plus qu’une seule keyblade, et qu’il ne ressent plus la présence de son frère.

Suivant les similis, Nelith réparait au groupe après des années d’absence, bien changée comparée à son ancienne apparence de démone

Nelith « Humaine »

Nelith dit qu’elle peut faire en sorte de stabiliser les corps de ceux qui ont perdu leurs coeurs, mais qu’il n’y a pas de temps à perdre, le groupe doit poursuivre les simili avant de perdre leur trace. Prenant le vaisseau, ils traversent la faille crée par Xayam avant qu’elle se referme.

Ils atterrissent alors dans un endroit de l’espace étrange, truffés de débrits high-techs qui semblent foncer sur le vaisseau pour l’empécher de progresser. Arrivant tout de même à sauver leur peau, ils arrivent sur un monde entièrement fait de métal très étrange, le sol entièrement recouvert de circuit électrique, le paysage est rempli de ce genre de débris bizarre, mais incrusté dans la planète, et qui prennes des formes diverses.

Suivant le courant électrique, ils découvrent un immense complexe informatique, avec un prisme gigantesque au plafond. En investiguant, ils se rendent compte que cet endroit est une passerelle qui à été construite pour accéder au digimonde !

Le groupe et Nelith se rassemble alors sous le prisme, et ce dernier déploie alors un faisceau lumineux qui numérise le groupe et les transporte dans le digimonde